L'EJACULATION PRECOCE

 


L'éjaculation précoce


On parte d'ÉJACULATION PRÉCOCE lorsqu'au cours d'un rapport sexuel, l'éjaculation survient trop vite.

C'est un problème extrêmement courant puisqu'il concerne environ 7 hommes sur 10, c'est à dire 70% des hommes en âge de procréer.

Si l'on considère que l'éjaculation précoce est la conséquence d'une absence de véritable éducation sexuelle, ceci n'est pas étonnant.

Ce n'est pas le développement de la pornographie ni les exemples vus sur les sites web "pour adultes" et que consultent parfois les adolescents qui vont changer quoi que ce soit.

70% DES HOMMES

Les chiffres sont variables selon les sexologues et bien entendu, ils varient en fonction du seuil en-dessous duquel on considère qu'il y a une éjaculation précoce.

Pour certains, l'éjaculation est dite précoce lorsqu'elle survient moins de 5 minutes après la pénétration.

En ce qui nous concerne, nous considérons, que l'on peut réellement parler d'éjaculation précoce, lorsque cette éjaculation se produit moins d'une quinzaine de minutes après la pénétration.

A cet effet, notre objectif, lorsque nous avons résolu une éjaculation précoce en sexo rééducation comportementale est de permettre à l'homme de voir son éjaculation survenir environ 15 minutes après la pénétration, tout en ayant fait des préliminaires très longs, autrement dit, des préliminaires de l'ordre de 20 à 30 minutes.

20 à 30 minutes, auxquelles s'ajoutent environ 15 minutes de coït, cela permet généralement à la partenaire d'atteindre beaucoup plus facilement l'orgasme.

Cela permet également à l'homme de ressentir bien plus de plaisir, tout d'abord parce qu'il conduit sa partenaire à l'orgasme mais de plus, lui-même parvient à des sensations personnelles nettement plus intenses que lorsque la conclusion se produit seulement après quelques minutes... pour ne pas dire, quelques secondes, dans certains cas.

Bien entendu, ces chiffres d'une quinzaine de minute sont fonction de différents facteurs mais globalement et en moyenne sur plusieurs rapports sexuels, ce sont des temps auxquels on peut s'attendre raisonnablement.

Les hommes qui parviennent à des temps semblables ne sont pas des surhommes et ce n'est pas exceptionnel non plus.

Depuis plus de 30 ans, ce sont des milliers d'hommes qui ont vu leur vie totalement transformée : il en va de même, bien entendu, de celle de leur partenaire !

POURQUOI 15 MINUTES ?

D'une façon générale, on considère que, lors de rapports sexuels, 8 à 10 minutes sont nécessaires à la femme (après la pénétration) pour qu'elle soit en mesure d'accéder véritablement à un orgasme "par pénétration".

Tout ceci est à relativiser, bien entendu car certaines femmes (ce qui est relativement rare) peuvent être, elles aussi être des femmes "précoces"... ce qui ne pose pas nécessairement de problème dans le couple.

LA DEUXIEME EJACULATION

On parle toujours d'éjaculation précoce, même si la seconde éjaculation met un temps beaucoup plus long à survenir.

En effet, pour la partenaire, c'est bien cette première éjaculation qui importe : la (ou les éjaculations suivantes) ne sont que des compensations qui ne comblent pas véritablement la frustration de la première.

POUR RESOUDRE UNE EJACULATION PRECOCE

J'utilise la sexo rééducation comportementale (SRC) qui est une exclusivité de mon Cabinet et que j'ai personnellement développée depuis plus de 20 ans.

C'est une méthode dont je suis le fondateur et que j'ai déposée auprès de l'INPI, non pas afin de me permettre de percevoir des droits ou des royalties mais pour éviter que n'importe qui, qu'il soit sexologue ou non puisse l'utiliser abusivement, ce qui aurait pour effet de discréditer totalement la méthode auprès du grand public en y adjoignant de l'hypnose, de la psychothérapie, et autres théories.

Cela permet, notamment aux patients de ne pas faire l'amalgame entre les pseudo exercices que l'on trouve sur internet (muscler le PC et autres fantaisies du même ordre qui sont parfois proposés jusque dans les Cabinets de "brillants sexologues") et la véritable sexo rééducation comportementale.

L'éjaculation précoce n'est en aucun cas la conséquence d'un problème psychologique, ni d'un problème organique (physique), contrairement à ce qu'en pensent certains : il s'agit, je le rappelle, d'un "mauvais conditionnement" et la seule façon de résoudre rapidement et définitivement ce problème consiste en un RE-CONDITIONNEMENT.

 

Nos Consultations en Cabinet

,