L'éjaculation précoce (suite)

 

C'est un problème qui ne doit surtout pas être négligé puisqu'il peut conduire à des difficultés bien plus grandes encore.

Le plus souvent, faute d'une véritable information, on pense que l'éjaculation précoce n'est qu'un problème de jeunesse qui va s'estomper avec le temps.

Or, il n'en est rien puisque vingt ans ou quarante ans après le problème demeure si l'on n'a rien fait pour le résoudre.

Certes, il reste toujours possible de s'en débarrasser mais peut-être est-il dommage d'attendre tout ce temps... avec toutes les conséquences que cela peut entraîner ?...

 

Le plus frustrant

"Le plus frustrant, me confient souvent mes patients, c'est d'avoir gâché un temps précieux en s'adressant à des "pseudo-sexologues" ou à des thérapeutes qui se prétendent "faire de la sexologie"...

Bien entendu, cela n'aboutit à rien et ce n'est que quelques mois -voire quelques années plus tard, dans le cas d'une psychanalyse- que l'on s'aperçoit de sa méprise.

Généralement, on ose prétendre que vous avez été "un mauvais sujet" ou bien que vous étiez réfractaire à la thérapie ou encore que vous êtes un éjaculateur précoce invétéré !

Vous n'osez généralement pas contester la chose et vous voilà encore un peu plus déçu...

 

Lire l'article complet sur l'éjaculation précoce